jeudi 18 octobre 2018 :

La Baule au lendemain de la libération par Marie Rouzeau

Un rôle nouveau et des changements profonds

A la Libération en 1945, La Baule devient l’éphémère capitale de la région nazairienne après être passée de l’état de jeune station balnéaire à celui de petite ville de bord de mer. Très « occupée », selon le Sous-Préfet Bernard Lecornu, elle se mue en ville dès 1940 en triplant sa population. Complémentaire de sa voisine bombardée et totalement sinistrée, elle a subi suffisamment de dommages pour être déclarée à son tour ville sinistré en 1946. Elle montre des signes de renaissance et d’essor et acquiert une place plus importante qu’avant la guerre dans l’ouest de la Loire-Inférieure .

La découverte de ce passé quelque peu oublié permet de mieux saisir les évolutions ultérieures


 


Mentions légales                         Conception : Groupe communication de l'Université Inter Âges de Saint-Nazaire - Réalisation : P.E. - Avril 2015